التحضير لمباريات التوظيف

خدمات الويب ماستر

Bientôt des licences et masters dans les métiers du commerce et de la distribution

Source inconue

شارك

L'initiative vise à accompagner le plan Rawaj qui devra créer 360 000 emplois nouveaux d'ici 2020. Un master plan de formation en cours de préparation par le ministère du commerce. Il sera prêt à la rentrée. Pour identifier les besoins, une enquête a été menée auprès de 200 entreprises.

Supermarché plan rawaj

 

Le ministère du commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies (MCINT) prépare un master plan de formation au profit du commerce et de la distribution qui devra être finalisé en septembre 2012. L’objectif est de «développer une offre de formation adaptée qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie Rawaj qui vise, à l’horizon 2020, l’organisation et la modernisation des circuits de distribution», indique-t-on auprès du ministère. Ce master plan, qui sera concrétisé en collaboration avec le ministère de l’enseignement supérieur et celui de l’emploi et de la formation professionnelle, vise à mettre en place des cursus spécifiques en vue de préparer des profils pointus, diplômés du supérieur (licences et masters) aux métiers du commerce et de la distribution. Pour ce faire, le département du commerce a procédé à une étude d’identification des compétences du secteur, en vue de cerner les besoins en formation, sur la base d’un échantillon de 200 entreprises de commerce, notamment des franchises et des grandes et moyennes surfaces. L’appréciation des données recueillies est en cours mais on peut d’ores et déjà retenir que le secteur a besoin de certaines compétences dans des disciplines précises, telles que la gestion des ventes et la gestion des rayons.


Il faut dire que l’implantation dans le système universitaire de filières dédiées à ces activités était devenue une nécessité car le secteur du commerce et de la distribution enregistre une croissance soutenue. Sur la période 2000-2010, il a créé 223 775 emplois avec un rythme de croissance annuel de 1,9%. En comparaison avec cette dernière année, il pourrait générer près de 359 000 emplois d’ici 2020. Cette évolution de l’emploi est due principalement à l’émergence d’un commerce moderne. En effet, durant la dernière décennie, on a assisté à la multiplication des grandes surfaces et particulièrement alimentaires ainsi qu’au développement des réseaux de franchises. Ces derniers se sont multipliés par cinq entre 2000 et 2010, s’établissant aujourd’hui à 500. Sur la même période, les grandes et moyennes surfaces sont passées de 14 à 114. 



Le Grand Casablanca concentre 20% des emplois 

Aujourd’hui, la valeur ajoutée produite par le secteur du commerce et de la distribution  s’élève à 72 milliards de DH. Il est actuellement le deuxième pourvoyeur d’emplois au niveau national avec près de 1,34 million de personnes, ce qui représente environ 11,6% de la population active du pays. D’après les prévisions du ministère de tutelle, l’effectif des emplois devrait atteindre 1,7 million en 2020, soit 360 000 emplois supplémentaires. Au niveau géographique, il y a une forte concentration dans les régions du Grand Casablanca et de Rabat-Salé Zemmour-Zaër qui fournissent respectivement 20% et 11,4% des emplois ou 266 797 et 152 254 personnes employées à fin 2010.


La région de Marrakech-Tensift-El Haouz compte 131 124 postes, soit près de 10% du total et le Souss-Massa-Drâa offre 8,7% des postes de travail.
Ces disparités entre les régions sont compréhensibles, soulignent les responsables du ministère du commerce, étant donné que la distribution moderne n’est pas très développée, voire inexistante, dans certaines villes. L’organisation et la structuration des petits commerces dans ces régions prévues dans ce cadre que la stratégie Rawaj permettront une croissance de l’emploi.


D’après les prévisions établies sur la période 2010-2020, toutes les régions devront enregistrer une nette hausse des emplois. Par exemple, les provinces sahariennes devraient créer près de 12 000 postes à l’horizon 2020, en amélioration de 26,8%. Dans le Grand Casablanca, le nombre d’emplois cumulé atteindrait 338 300, soit le même niveau de progression que pour toutes les régions par rapport à 2010. 


Notons que le plan Rawaj se focalise sur les quatre acteurs commerciaux que sont la grande et moyenne distribution, le commerce indépendant, le commerce en réseau et la franchise et les espaces publics marchands (centres commerciaux, mall…). Il a pour objectif d’élever la contribution du commerce à 15% du PIB en 2020, à 180 milliards de DH, au lieu de 11% en 2006, de créer plus de 450 000 emplois nouveaux et de porter la croissance moyenne annuelle du secteur à 8%.







أضف تعليقك

Code de vérification